Des échecs au Bonhomme de Neige…



Au programme: échecs et maths:


Nous, les moyens, on a eu le droit à trois ateliers différents pour apprendre à jouer aux échecs. Voilà quelques temps déjà que nous avançons, mais cette fois-ci nous avons appris à sauter! Et c’est le cavalier qui nous a montré le chemin. Ce n’est pas évident de comprendre son déplacement, mais au bout de la séance, nous avons réussi à le dompter, ce cheval, qu’il soit noir ou blanc!

Les espaces où le cavalier peut se reposer sont matérialisés par des jetons, et toutes les possibilités sont étudiées. La maîtresse nous assiste, et s’occupe de notre atelier.


Et pour encore mieux visualiser son déplacement pas toujours évident, nous avons eu l’idée de matérialiser son chemin avec un petit « cure-pipe ». Le point de départ, l’arrivée et le trajet sont bien visibles. Cela fait partie de l’orientation dans l’espace.



Le deuxième atelier nous a entraînés dans le domaine de l’organisation de l’espace: un plan, des pièces, un échiquier, et nous voila devenus des metteurs en scène. Toi, le cavalier, tu vas te mettre là! Toi la tour, tu iras sur cette case noire! Et  vous, votre Majesté, votre place sera sur cette case blanche…


Retrouver les pièces, les reconnaître, et les replacer sur l’échiquier en fonction du plan, c’est une activité à plusieurs niveaux, mais même le plus simple implique une obligation de repérage: compter, retrouver, placer… Beaucoup d’objectifs à atteindre.


L’atelier stratégie, c’est la bagarre! Oh, rassurez vous, une bagarre de jeu d’échecs, pas de récréation, encore qu’on ne joue pas à ça, nous, les Moyens! Grâce à Alain, notre moniteur, nous apprenons à utiliser nos connaissances pour comprendre ce que nous devons faire quand on est en face d’un ennemi bien sympa quand même!


 


Réfléchir, comprendre: deux mots qu’on partage volontiers


Les situations pour réfléchir sont nombreuses et variées. Et nous les exploitons pour le mieux, qu’on soit Petit ou Moyen!


Des activités où il faut mettre en jeu nos connaissances en lecture:


Chaque élément, animal, objet ou personnage à sa place dans la maison des sons: pour connaître son étage, sa chambre, facile: il faut écouter le son d’attaque, et retrouver sa fenêtre… Et hop, à sa place! Toi, petit soldat, voyons, je te mettrai dans la chambre « s »!
Et pendant que certains exercent leurs oreilles pour écouter les sons, d’autres apprennent à dresser leurs petits doigts pour retracer des formes sur des guides… Chacun son rôle, puis on échange…


Notre album du moment : une histoire magique et inquiétante



Des Petits au pays magique des nombres:



Comme nos copains les Moyens, nous apprenons à associer une collection à un nombre. C’est bien de connaître le nombre, même très bien pour nous, les Petits, mais le travail n’est pas fini pour autant! Il faut savoir ce qu’il représente, le comparer, le construire. Et cette aventure du nombre, c’est la base des notions que nous allons apprendre plus tard. Et pour que tout soit solide, il faut que les bases soient bien établies! On retourne à nos ateliers!


Des outils bien pratiques: nos doigts


Chacun d’entre nous les a toujours sur lui, et c’est facile de les compter. C’est parfois plus dur de montrer le nombre de doigts voulus, car ils ne veulent pas toujours obéir!


 


Des ateliers qui deviennent des habitudes et qui font partie de notre journée:




Activités scientifiques et mathématiques : comprendre le monde


Des boîtes identiques avec des objets de masses différentes, les bases de l’atelier sont posées: une balance, un peu de patience, et l’expérience a commencé: résoudre des problèmes de comparaison, c’est acquérir une méthode de travail et l’appliquer et comprendre la loi « plus lourd ou plus léger ».


D’autres ateliers de numération


Comme nos copains les Petits, nous apprenons à gérer le nom des nombres. La suite numérique ne doit plus avoir de secrets, tant au niveau du graphisme qu’au niveau de la construction des nombres, voire même des grands nombres.




Activités de motricité fine:



Un monde si grand qui s’ouvre à nous:



Sans oublier de maîtriser des choses très importantes


Nous le disons souvent, il n’y a pas de plus beau prénom que le nôtre, et pour lui plaire, nous l’écrivons à l’aide de différentes techniques. Saviez vous qu’on pouvait l’écrire avec une tablette, une éponge, des lettres mobiles aimantées, ou tout simplement avec un crayon, un feutre, mais toujours avec passion!


Un problème: pas de problème, on est là!


Autant de lapins que de carottes, autant de carottes que de lapins? Y en a t-il assez?  Combien en reste t-il? Tracer les ensembles et les relations. Ne vous inquiétez pas, petits lapins, on gère!



Rituels: des activités qui ponctuent notre quotidien


De nouveaux rituels ont envahi notre espace: la date, bien sûr, mais elle est liée au calendrier. l’appel, la gestion des groupes garçons et filles, des présents et des absents. Tout un ensemble d’activités qui nous permettent de mieux gérer notre présent pour préparer notre futur!
Catastrophe! Des monstres se sont introduits dans notre classe, et ont dévoré les nombres de la  suite numérique de notre calendrier! Mais rassurez vous, pas de problème! Nous, on est là, on sait retrouver sans hésitation quels nombres ils ont dévorés! Toi, le monstre rouge, tu as mangé le 15! Ce n’est pas bien!




Curiosité et logique: un nouveau rituel




Vocabulaire: une manière d’enrichir nos connaissances



Sciences: comprendre le monde : les volcans


Ne vous inquiétez pas, on ne risque rien… Le petit volcan qui a pris place au milieu de notre classe n’est pas très méchant! On le domine! Pas comme les vrais, bien sûr! Et on n’a pas non plus joué à l’apprenti chimiste.
Sous l’œil de la maîtresse, nous avons construit un petit récipient qui ressemble à un volcan… Un peu de vinaigre, et de bicarbonate, et nous avons réalisé un beau volcan bien en activité. De quoi nous interroger sur le monde qui nous entoure!


Il était une fois un bonhomme de neige:


Voilà la fin de l’hiver, même si le printemps tarde à montrer son bout de nez…
Alors, à nous les bonhommes de Neige: une poésie comme point de départ, de la pâte à modeler, et beaucoup de passion et l’expérience est lancée.

On réalise des bonhommes de neige à l’aide de divers matériaux : pâte à modeler auto durcissante, boutons, bois, graines: les enfants créent leur bonhomme selon leur créativité.





 

Etape 2 :  il a fallu décrire notre bonhomme de neige avant de le dessiner le plus précisément possible.


Etape 3 : la maîtresse nous a distribué au hasard les dessins des bonhommes que nous avions faits, et nous devions retrouver le bonhomme qui correspondait. Le problème c’est que beaucoup d’entre nous n’y sont pas parvenus. Nous avons discuté pour comprendre pourquoi. Eh ben … en fait… Nos dessins n’étaient pas assez précis.


Etape 4 : nous avons donc modifié et complété nos dessins afin qu’ils soient plus réalistes.


 

Etape 5 : nous avons repris l’activité de l’étape 3, c’était trop facile maintenant ; nous avons donc associé chaque bonhomme à son dessin et à sa photo, sans oublier de le décrire à Carla.

Etape 6  au tableau blanc : nous avons joué au jeu des devinettes avec la maîtresse . Cette fois-ci c’était elle qui nous décrivait un bonhomme parmi 6 et nous devions le retrouver. Pour cela c’est facile il fallait éliminer les bonhommes qui ne correspondaient pas à la description. A la fin il n’en reste qu’un.

Etape 7 : c’est nous qui avons essayé de faire deviner aux copains le bonhomme que l’on avait choisi dans sa tête. C’était pas facile, mais après toutes ces activités nous y sommes arrivés. Le langage de la description n’a plus de secret pour nous.

La maîtresse nous a dit que nous l’utiliserons de nouveau pour notre projet Monsieur et Madame qu’elle nous prépare pour après les vacances, on se languit.


 


Jeu : les enfants regardent les dessins et doivent y associer le bon bonhomme. Malheureusement,  à part deux ou trois, ils n’y arrivent pas. On s’interroge pourquoi :  les dessins sont parfois faux et souvent pas assez précis. Alors, les enfants corrigent leur dessin.



Apprendre à dessiner: des œuvres d’art pilotées


Construire un dessin pas à pas, à l’aide d’une fiche pour apprendre à dessiner nous permet d’avoir des dessins dont nous sommes fiers.