Une année qui se termine…


Anniversaire: un plaisir partagé

Juin arrive, et l’avant dernier anniversaire de l’année nous entraîne une fois de plus à applaudir notre copain Ethys qui a soufflé ses bougies d’un seul coup…Ce que c’est que de devenir Grand, quand même! Et on ne vous raconte pas comme il était bon son gâteau! Merci à la pâtissière!



Ateliers divers: des savoirs faire qui se répètent

Au fil des semaines, nous avons progressé en autonomie. Nous avons avancé, compris les règles du jeu, et maintenant, nous sommes capables de mener à bien un atelier sans demander d’aide. Rythme, observation, logique, rien ne nous dérange!


Profiter de l’espace autour de nous

Vivre dans le midi à un avantage. Quand arrive les beaux jours, on peut oublier les murs, et continuer nos activités dans la cour, Nous avons appris à respecter les règles, que ce soit dedans ou dehors…


Puzzles: des habitudes renouvelées.

Que dire sur les puzzles, sinon qu’ils sont devenus de plus en plus difficiles mais comme on est devenu de plus en plus habile et malin, rien ne nous arrête là aussi.


Motricité fine: des résultats qui se mesurent


Activité Art et Nature:

Maîtresse, tu nous as donné tout plein de choses: des bois, des cailloux, des objets récupérés… Il y a parfois des chiffres marqués dessus… On t’a entendu dire que c’était des « loose parts »… Pas de problème pour nous… Mais dis, maîtresse, c’est quoi la consigne. Ah, il n’y en a pas, on fait ce qu’on veut avec? Et un de nos copains ne veut pas participer, on le laisse faire? Ah, d’accord, il viendra s’ il veut plus tard…
Bon, alors, on fait quoi?

Au début, chaque enfant va construire une figure décorative, soit en respectant un des nombres marqués sur un objet, pour faire comme en maths, soit selon son envie…


Apprendre à être autonome dans l’organisation:

Puis, l’idée de construire quelque chose de collectif jaillit dans le groupe. On assiste alors à une mise en place de l’activité d’un groupe… Eh, maîtresse, tu fais quoi, toi? Apparemment, elle a décidé de ne pas intervenir et de nous laisser nous organiser…


La construction d’un groupe: une réussite éducative

Mais au bout d’une heure et demie (ce qui est étonnant à notre âge, car on a tendance à se lasser un peu), on a bien vu qu’elle nous avait surveillés, et qu’elle était fière que nous ayons su nous organiser, nous interpeller, et avancer dans la construction d’une grande maison. On a même demandé à des copains de décorer la maison avec les cailloux qu’ils utilisaient pour jouer… Qui a eu l’idée de départ? On ne sait pas, mais nous aussi on est fier de notre capacité à devenir un groupe autonome et constructif!